Carnet Wiki

RMLL 2010

SPIP a finalement un créneau pour une conférence aux RMLL 2010. À priori le mercredi 7 de 9h20 à 9h40.
Essayons de définir en commun le sujet et le plan de la conférence.

Sujet et plan

“SPIP, le système de publication écologique” :

  1. Introduction 1 : rapide résumé de ce qu’est SPIP
  2. Introduction 2 : définition rapide de “écologie”
  3. Écosystème de la communauté
    • Écosystème = relation durable entre une chose et son environnement.
    • SPIP est une association d’individus uniquement, et une association “de fait”. Il n’y a pas de fondation SPIP, pas de sponsoring, etc.
    • Chez SPIP on a plutôt tendance à penser que le libre chapeauté par les grosses sociétés d’infogérance, n’aboutit pas à la même chose que du libre fait par un mélange d’individus et de petites structures. Notamment parce que dans le premier cas, la consommation de l’outil est un bon plan :
      • consommation en temps de développement
      • consommation en personnes devant être beaucoup plus qualifiées pour programmer avec
      • consommation en ressources serveurs pour vendre l’hébergement qui va bien
    • Exemple d’ESJ : à l’époque où l’arithmétique flottante était un matériel séparé, les constructeurs faisaient exprès d’avoir de mauvais compilateurs d’expressions arithmétiques pour inciter à l’achat de matériel. Aujourd’hui c’est un comportement similaire mais avec les logiciels.
    • Sur le long terme, ce type de logiciel va perdurer bien sûr. En revanche, son utilisation sera limitée à ceux qui ont les capacités financières. Mais même ceux-là pourraient s’en détourner si on leur explique que d’autres logiciels peuvent faire pareil en consommant moins.
  4. Partie sur l’architecture (trouver un titre)

La conférence dure 20 minutes. Ça laisse le temps de faire environ 10 diapos de 2 minutes.

Annexes

Le courrier de Cédric :

Moi je propose un sujet chaud du moment du genre
“SPIP, une architecture écologique pour le futur”

on tu reprend les idées exposées ici :
http://www.spip-blog.net/Drupal-et-mySQL-sont-sur-un.html

comme quoi SPIP repose sur un langage de squelettes compilés (avec arbre syntaxique abstrait, hein),
avec des requêtes optimisées, un debugeur, un profileur, un système de cache, qui lui donnent un avantage par rapport à nombre d’outil

que tout ça lui donne une architecture solide qui permet une capacité de service de l’ordre de 4 fois plus importante que des CMS anglo-belgo-saxons à la mode.

Y a une discussion ici aussi :
http://didier.misson.net/blog/2010/06/05/france-televisions-un-drupal-multisite-avec-1000-sites/comment-page-1/#comment-5866

Que pour la performance client perçue par les utilisateurs y a aussi des outils internes comme un minificateur/concateneur pour les css et le js, qui permet la mise en place par tout un chacun de bonnes pratiques perfo.

Pour illustrer, on peut donner l’exemple d’APL (http://www.spip-blog.net/Ajax-Parallel-Loading-accelerer-un-site-SPIP.html) qui montre comment une fonctionnalité innovante déjà en maturation chez nous, théorisée par Facebook et enviée par Dries peut être mise en place très rapidement dans SPIP, clé en main pour tous les utilisateurs.

Et pour conclure, expliquer que le coût de possession d’un site SPIP reste très inférieur à celui d’un Drupal, et qu’il faut aussi y penser quand il s’agit de démarrer un projet...

Voila, je pense que y a la matière pour faire 10 slides et 20min dans problème, en véhiculant un message fort, qui concerne pas mal de monde, et tordra certaines idées reçues.

ESJ :

L’accusation d’être à la mode est toujours un peu facile, bien que je sois d’accord en l’espèce.

Je te suis en revanche complètement sur l’aspect écolo. Il faut marteler que libre vu par les grosses sociétés d’infogérance ce n’est pas comme le libre vu par les petits prestataires associatifs ou indépendants, parce que la consommation de l’outil est un bon plan pour les premières (c’est à la limite de la surfacturation) alors que les 2e vont privilégier les solutions économiques.

C’est assez standard dans l’histoire de l’informatique: à l’époque ou l’arithmétique flottante était un matériel séparé, les constructeurs faisaient exprès d’avoir de mauvais compilateurs d’expressions arithmétiques pour inciter à l’achat de matériel.

JLuc :
Quelques points et questions dont les réponses pourraient alimenter la présentation sur SPIP et l’écologie :

Quelques chiffres pour comparer
-  la mémoire requise,
-  l’espace disque requis,
-  la consommation CPU requise
-  le volume des transferts de données requis
-  l’évolution de ces grandeurs au cours du développement de SPIP

Méthodologie de développement écologique
-  Quel est le système concerné ? Organes, limites extérieures et interactions.
-  Exemples et anecdotes tirées de l’expérience des spipeurs à des moments où ils ont fait des choix techniques qui avaient des conséquences sur l’écologie du système.
-  Quels critères ont aboutis aux choix et quels ont été les impacts sur l’évolution des consommations et de SPIP ?

Interface avec l’humain
Là ça s’éloigne du silicium. On pourrait toutefois toujours illustrer par des exemples de features ou de comits significatifs, ou par des copies d’écran. Il sera possible de différencier les réponses selon le profil : programmeur, un infographiste, un internaute, un webmaster, un rédacteur, un client, ...

La suite serait trop long à développer et ça emmènerait trop loin :

relation corps - machine
-  Ergonomie et facilité d’usage (ajax ? les sélecteurs ? les #SAISIES ?)
-  le livre “Programmer SPIP” : un site matérialisé
-  En quoi SPIP façonne les comportements ou s’adapte à l’humain

relation esprit - machine
-  La structuration de la pensée (raccourcis plutôt que wysiwyg)
-  Séparation du fond et de la forme (raccourcis, CSS, ZPIP et le duo squelette + thèmes orchestrés par le zen-garden)
-  Débats autour du bandeau de l’interface privée

relation société - machine
-  Internationalisation, multilinguisme, fichiers de langues, documentation

formation professionnelle
-  La courbe d’apprentissage et sa pente
-  http://programmer.spip.org

sentimental
-  SPIP : du logiciel libre et dla tendresse
-  l’écureuil
-  on code d’abord on s’engueule après
-  apero spip, grottes et boissons locales

économie
-  Echanges intérieurs aux différentes communauté de spipeurs
-  Relations commerciales avec l’extérieur
-  Relations avec l’Etat
-  Relations avec les autres CMS et organisations du libre
-  Un SEL interne ?

écologie “politique”
-  Les Verts, jadis avec VertWeb ont misés sur SPIP.
-  Sites des magazines TerraEco et Passerelle Eco
-  Parti Pirate, http://ecolo1070.be, infoogm

Le P de Participatif
-  le coopératif,
-  la régulation des conflits
-  les outils de la communauté par SPIP et pour SPIP
-* ceux dans /ecrire
-* ceux proposés pour les squelettes
-* ceux utilisés pour créer spip et pour les autres besoins de la communauté
-  organisation logistique et pratique des apéro spip et des rencontres aux grottes ou +

Juridique
-  Les licences libres utilisées par SPIP ou les plugins
-  la charte de la zone
-  plugin Autorité, balise #AUTORISER, plugin Licences, plugin SPIP-proprio
-  Les différents employeurs ou statuts des spipeurs
-  Les entrepreneurs, plus structurés par Le Libre que par SPIP. Associations loi de 1901, SCOP, etc

Le Spirituel :
Malgrès une absence du fait et du discours religieux, quelques participants sont très engagées dans la chrétienté. Des diocèses ou autres structures religieuses sont parfois clientes.

Personnes ressources pour approfondir ces points : les coredevs et auteurs de plugins, des webmasters, ...

RastaPopoulos - Mise à jour :22 March 2012 at 23:24